mardi 13 mars 2012

Aux frontières de la préhistoire et de l'histoire...


   [Au moment de l'apparition de l'écriture, à la période de l'Uruk récent, entre 3300 et 3100 av. J.-C.,] le repli de l'élite sur elle-même, c'est-à-dire sa constitution en classe, place ses membres en situation d'émulation et favorise d'autant plus la recherche d'intérêts particuliers, que les enjeux sont devenus importants. La définition des statuts (et don le partage des fonctions et les avantages qui se rapportent à cela) se heurt ainsi au souci de transmettre au plus près un patrimoine et des acquis, pour créer une situation susceptible d'aboutir à la formation de dynasties. Cette fragmentation de l'élite fait que des rapports de force se superposent à des rapports de parenté, s'appuyant sur la capacité de chaque lignée à mobiliser des dépendants. La possibilité de recourir à la force est très importante pour le roi, dont la légitimité ne repose plu que sur un rapport purement conventionnel avec la divinité.
   La différence de niveau de vie entre l'élite et le reste de la société peut forcer cette dernière à vouloir renverser l'élite, c'est pour cela que celle-ci emploie la force, garante d'un ordre social pyramidal. Cela implique l'existence d'une milice, qui transforme en pouvoir ce qu'il n'était jusqu'ici qu'autorité morale.
Cette émergence du pouvoir est très importante car elle consacre l'avènement du politique : les dirigeants ont désormais un champ d'action considérable et les moyens d'assumer leurs choix. La relation de l'homme à l'histoire prend ainsi un tour particulier : jusque là l'histoire était le résultat d'un immense mouvement de convergence et d'accumulation sur lequel l'action individuelle n'avait aucune incidence. Désormais, quelques individus disposent d'un pouvoir de décision qui leur permet en quelque sorte de créer l’événement, ce qui leur donne la possibilité d'engager les destinées de la communauté qu'ils dirigent. 

J.-D.Forest - Mésopotamie, l'apparition de l'Etat 


Deux statuette du roi-prêtre en nudité rituelle,
époque d'Uruk, vers 3300 av. J.-C., calcaire, 30cm,
Musée du Louvre

Aucun commentaire: