vendredi 11 octobre 2013

Le premier jet depuis que j'ai regardé ailleurs

   J'ai voulu chercher ma langue dans ma tête, dans mon coeur. Elle était toujours là, dans ma bouche, et j'ai compris que je pouvais la prendre avec les doigts, que c'était toujours la mienne, qu'elle connaissait toujours les mêmes mots. J'ai peut-être perdu mon vocabulaire, mais je n'ai pas perdu ma langue. Elle sait toujours me faire dire des mots doux, des mots douloureux, des mots forts. Il faut juste que j'arrête de l'oublier. Je l'oublie souvent. Je voudrais m'en souvenir tout le temps désormais : je peux être heureuse comme je peux parler. Simplement, on change parfois de langage, d'intonation, mais on sait toujours se faire comprendre.

   Je sais parler comme je sais être heureuse.

Aucun commentaire: