jeudi 14 juin 2012

Un jour, ça ira mieux.
De toute façon, ça ne peut pas empirer infiniment.

Aucun commentaire: