lundi 26 septembre 2011

Le berceau.

   J'ai arrêté d'écrire, j'ai arrêté de vivre.
   Je n'ai rien à faire hors de ces murs. J'attends le miracle. Mon chat dort sur des livres, et moi je n'arrive même pas à les ouvrir. Et ce sera toujours ainsi : un week-end entre chaque cours, puis quelques heures de révisions et puis le vide. Le vide concentré sur un écran d'ordinateur. Comment fait-on pour s'habituer à la belle vie ? Je n'envie pas ces pauvres gens qui travaillent, se lèvent à six heures moins le quart pour aller en prépa ou derrière une caisse de supermarché toute la journée, bien sûr que non. Je n'arrive juste pas à assaisonner mes journées vides et tendres.
   Je veux me réveiller. Je veux dégourdir mes jambes, les prendre à mon cou en fermant les yeux et me laisser guider par la succession incessant de pluies et de rayons de soleil.

dimanche 18 septembre 2011

Chatteries.




   Nala a cinq mois.
   C'est après avoir sauté sans succès sur la hotte de la cuisine de laquelle elle a glissé et est tombée dans le saladier plein d'aubergines qui s'est explosé par terre, ce qui a provoqué une course poursuite acharnée autour du canapé qu'on a réussi à lui faire ses premiers vrais câlins.
   En plus de ne pas savoir miauler correctement, elle n'a pas l'air de savoir ronronner. Elle est peureuse et curieuse, elle m'a déjà baptisée de mille griffures, mais elle est adorable avec son regard ahuri et furtif.